Cugy - Commune de Cugy FR.

Aller au contenu

Menu principal

Cugy

Cugy: son histoire   par Jean Bugnon
D'après certains historiens, le nom de Cugy dériverait d'un mot celtique "Cwigin" ou "Curgin" qui désigne un habitant de la forêt. D'autres, au contraire, admettent que Cugy, à l'époque romaine, a accueilli un certain "Cupidius", gentilice, petit noble romain, qui possédait un domaine et une maison; ainsi, le patronyme de "Cupidiacus" serait à l'origine du nom de Cugy. Certainement, Cugy fut habité à l'époque romaine, puisqu'une carte archéologique signale une voie qui passait à l'ouest du village. Cette supposition fut confirmée en 1875, lorsque, en construisant la voie de chemin de fer, on découvrit divers objets ou instruments en fer remontant à cette âge.

C'est sous le deuxième royaume de Bourgogne, en 968, qu'un document mentionne pour la première fois le nom de "Cuzziaco", lors d'un don d'un alleu (propriété) fait par Tiebocus et son avoué Salicus à Eginolfe de Kybourg, évêque de Lausanne. Cette donation sera confirmée par une lettre de l'empereur Henri IV, datée de 1079. Au cours des siècles, le nom de Cugy prend les formes suivantes: "Cubizasca" en 1079, "Cuzei" en 1142, "Cugiez" ou "Cugié" vers 1230.

Au début du XIIè siècle, le fief de Cugy devint possession des seigneur d'Estavayer dont une branche prendra le nom de seigneurs de "Cuzei".

De 1142 à 1230, le domaine de "Cuzei" appartiendra à l'abbaye cistercienne de Montheron ou de Théla, près de Lausanne. Ces frères religieux viennent donc s'établir à Cugy pour y cultiver la terre. Mais, leur situation se détériore de plus en plus, les moines vendent en 1230 à la maison d'Hauterive "la grange de Cugié" pour 5000 sols lausannois.

Jusqu'au début du XIXè siècle, une paroisse avait également, à coté de sa fonction pastorale, un rôle administratif et la paroisse de Cugy était très étendue comprenant les villages d'Aumont, Granges-de-Vesin et Nuvilly (jusqu'en 1586), de Montet et Frasses (jusqu'en 1663) et de Seiry (jusqu'en 1734); seul Vesin est resté uni à Cugy.

Dès 1329, Conon, coseigneur d'Estavayer, cède à son neveu, Guillaume de Montagny, les droits de souveraineté sur la majorie ou la circonscription de Cugy-Vesin. C'est ainsi que Cugy passa sous la suzeraineté des barons de Montagny. Après l'extinction de cette dynastie, dès 1536, Cugy passera sous l'administration de Fribourg qui l'incorpora au baillage d'Estavayer. Dès lors, les seigneurs ou baillis exercèrent l'autorité déléguée de Fribourg. Six familles vont se succéder: dans l'ordre chronologique, les Guillaume d'Avenches, les de Glâne, les Bonstetten, les Féguely, les Lanthen-Heid et enfin les Reyff.

Les seigneurs de cette dernière famille possédaient à Cugy deux château qui existent encore: celui de "La Cour" aujourd'hui propriété privée, qui abrita, à la fin du XVIIIè siècle, un collège, sous la direction de son fondateur, le Père Nicolas Lhoste (1767-1849), religieux expulsé de l'abbaye de Bellelay et l'autre "Le Château", vendu en 1851 à la commune de Cugy et qui héberge actuellement l'école primaire.

En 1848, Cugy fut définitivement attaché au district de la Broye
_____________________________________________________________________________________________________
Autres liens concernant



Des photos, des événements ou des souvenirs, retraçant la vie d’autrefois dans nos 2 villages seront les bienvenues.
Leur publication sur les pages de ce site sera appréciée pour leur valeur historique et permettra ainsi à les faire connaître
Merci de prendre contact avec l’administration communale
tél: 026.660.16.92
É-mail: Secretariat@Cugy-fr.ch
ou à moi-même
tél: 079 668 75 14.
É-mail: roger.ansermet@bluewin.ch

Nous vous garantissons la restitution de vos documents sans altération dans les plus brefs délais.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu